Restriction calorique et perte de poids

0

Pour maigrir, il suffirait de consommer moins de calories, du moins c’est ce que pensent beaucoup de gens. Pourtant, on entend souvent des personnes se plaindre en toute bonne foi : « Je n’avale rien et je ne maigris pas ! ». Existe-t-il un vrai lien entre restriction calorique et perte de poids ? Peut-on maigrir juste en mangeant moins ?

Le rôle des calories

Les calories (ou kilocalories) contenues dans un aliment représentent sa valeur énergétique. Le corps humain a besoin de calories pour fonctionner, c’est essentiel, c’est ce qui lui permet d’assurer chaque jour ses fonctions vitales. Cependant, lorsque l’on consomme trop de calories et de manière fréquente, le surplus est stocké, et cela aboutit à une prise de poids. À l’inverse, lorsque l’on ne se nourrit pas suffisamment, le corps pioche dans ses calories stockées (le gras) pour équilibrer, ce qui entraîne une perte de poids. Tout cela est bien sûr théorique, car d’autres paramètres doivent être pris en compte.

Maigrir en consommant moins de calories

En théorie, si l’on suit un régime pauvre en calories (régime hypocalorique), on est supposé perdre du poids, puisqu’on oblige l’organisme à puiser dans ses réserves. C’est d’ailleurs la base de beaucoup de régimes, et les résultats sont là. Néanmoins, ce type de régime amincissant peut avoir des conséquences néfastes. En privant le corps d’énergie, on crée parfois une réaction en chaîne, puisqu’il se met alors à stocker tout ce qu’il trouve, de peur de manquer de carburant. C’est le fameux effet yo-yo ! Dès que l’on recommence à manger normalement, on reprend le poids perdu, avec souvent quelques kilos bonus.

Combien de calories quotidiennes pour mincir ?

Chaque individu a ses propres besoins en calories, un nombre qui varie selon son âge, son activité ou sa taille. S’il existe des moyennes quotidiennes (on parle, par exemple, de 1800 à 2200 kcals pour une femme, ou de 2500 à 3000 kcals pour un homme), il faut les prendre avec recul et bon sens. Ainsi, il n’est pas rare de voir des personnes manger beaucoup sans grossir, et d’autres qui disent « Je me prive, mais je ne maigris pas ». Nous ne sommes pas tous égaux face à la prise de poids. De plus, un problème hormonal, le stress, un mauvais transit, etc, provoquent parfois une prise de poids même en étant vigilant. Le mieux est d’en parler à un médecin, il pourra vous aider à établir le nombre de calories quotidiennes dont votre corps a besoin.

Maigrir sur le long terme avec un régime hypocalorique

Pour mincir efficacement, réduire sa ration de calories quotidienne est une bonne idée. Il faut cependant être attentif à plusieurs points :

  • Manger équilibré pour ne pas avoir de carences ;
  • Écouter son corps et réagir au moindre signe de fatigue ;
  • Privilégier les produits frais, car les produits industriels contiennent beaucoup de sucres et de graisses cachés, sans parler du sel, ce qui peut faire grossir même si le nombre de calories affiché semble bas ;
  • S’autoriser quelques écarts occasionnels, pour ménager son métabolisme et ne pas laisser croire au corps qu’il est en situation de famine ;
  • Passer par des phases de stabilisation pour ne pas brusquer le corps et éviter l’effet yo-yo.

Et enfin, pour brûler plus de calories sans se priver, le sport est un allié incontournable. Le simple fait d’exercer une activité sportive régulière permet de consommer plus de calories chaque jour, et ce, même au repos. On mincit donc, même sans se priver.

Les calories sont une donnée à prendre en compte dans la perte de poids. Dans la plupart des cas, consommer moins de calories permet effectivement de maigrir. Mais il existe d’autres paramètres à considérer pour mincir efficacement, rester en bonne santé et ne pas regrossir ensuite.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire