Que manger pendant l’allaitement ?

0

Après l’accouchement, le choix de l’allaitement maternel présente de nombreux atouts prouvés aussi bien pour le bébé que pour la maman. Cependant, après les nombreux kilos pris pendant la grossesse, de nombreuses femmes sont tentées d’écourter cette étape pour adopter un régime afin de perdre du poids. Afin de concilier le bien-être de bébé et maman tout en évitant la prise de poids, voici donc quelques conseils nutritionnels simples pour un régime sain et équilibré.

Les nutriments indispensables

Pendant l’allaitement, le principal souci d’une maman est souvent lié à la qualité de son lait maternel. « Quels sont les aliments que je dois privilégier pour que mon bébé soit en bonne santé ? ». Voilà l’une des questions qui se posent alors assez souvent. Pour y répondre, il faut savoir que certains nutriments passent prioritairement dans le lait maternel et assurent la bonne croissance de bébé. Ils doivent donc être privilégiés. Il s’agit du calcium, de la vitamine D, du fer et de l’iode. Le calcium est principalement recueilli grâce à la consommation régulière de produits laitiers et de légumes verts. Au petit-déjeuner, il est donc conseillé de prendre un bol de lait auquel on peut ajouter 50 g de fromage au cours de la journée. Les autres nutriments essentiels peuvent quant à eux être réunis grâce à un régime journalier comprenant des fruits et légumes (crus ou cuits), des protéines végétales (dans les légumineuses), ainsi que des céréales complètes (pain complet, farine, semoule, pâtes, graines concassées ou entières, etc.). Un léger apport de matières grasses doit également être assuré avec l’utilisation d’huiles végétales (huile d’olive, de tournesol, de colza ou d’arachide) à froid, plutôt que chauffées. Mais dans tous les cas, privilégiez la qualité à la quantité afin d’éviter les excédents de poids.

Quels sont les aliments à éviter ?

De façon générale, aucun aliment n’est vraiment interdit pendant l’allaitement. Cependant de plus en plus de médecins déconseillent la consommation de produits et compléments alimentaires à base de soja (tofu, tonyu, lait de soja, etc.). En dehors de cela, il est bien évidemment fortement déconseillé de consommer de l’alcool pendant l’allaitement. L’alcool passe en effet directement dans le sang et donc dans le lait maternel. Idem pour la caféine qui se trouve dans le thé et dans le café. Eliminé moins vite par le nourrisson, elle peut être à l’origine d’une hyperexcitabilité du nouveau-né. Par ailleurs, dans le cas où votre bébé présenterait des risques d’allergie alimentaire, il est préférable d’éviter la consommation d’arachide et autres produits allergènes pendant que vous allaitez. Enfin, évitez également les boissons édulcorées et trop sucrées.

Faut-il boire davantage?

Pas forcément. L’allaitement augmente souvent la sensation de soif chez la femme. Il ne faut toutefois pas boire en excès afin d’éviter un engorgement des seins. Contentez-vous de boire selon votre soif en gardant un peu d’eau à portée de main pendant vos tétées.

Conclusion

Le régime adéquat pendant l’allaitement n’a rien de vraiment complexe. Il demande en effet juste de trouver un équilibre pour votre bien-être et celui de votre bébé. Oubliez les idées préconçues sur le sujet, et surtout, ne mangez pas pour deux.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire