Morphonutrition : avis sur ce régime minceur

0

La morphonutrition est dans l’air du temps. Mais en quoi consiste ce nouveau type de régime exactement ? Comme son nom l’indique, la morphonutrition a pour but de s’intéresser à la

morphologie de chacun, de sorte à adapter la diète alimentaire à ce que l’on appelle communément le morphotype. Efficace et facile, c’est l’un des modèles alimentaires les plus en vogue aujourd’hui.

Morphonutrition Un régime ciblé en fonction de votre silhouette

Contrairement à une diète minceur lambda, qui permettra de perdre du poids globalement, la morphonutrition favorise la perte de poids visible sur des parties bien ciblées.

La perte de poids est efficace et mesurable au niveau du tour de taille ou de cuisse, par exemple. Il est ainsi possible de maigrir rapidement et d’en mesurer réellement les conséquences. Car la force de la morphonutrition réside dans la fonte des amas graisseux aux endroits désirés, beaucoup plus qu’à la perte en kilogrammes en elle-même. Cela dit, l’un ne va pas sans l’autre.

Commençons par déterminer les différents types de morphologies. Le style de vie (sédentaire ou actif, sportif ou non) ainsi que le régime alimentaire de chacun a un impact sur la silhouette et sur la façon de maigrir. Les kilogrammes qui se fixent sur certaines parties du corps, modifiant ainsi la silhouette.

Il est donc important dans un premier temps de déterminer les origines de la prise de poids, puis d’adapter une nutrition qui favorise la perte de poids.

Morphonutrition,quels aliments pour votre silhouette?

Profil type 1

La silhouette se caractérise par un ventre très gros et des jambes fines.

Dans ce cas précis, il est conseillé de reprendre une activité physique, c’est essentiel, et d’éliminer tous les aliments contenant des sucres rapides. On élimine donc les viennoiseries, tous les desserts sucrés et industriels, mais également les pâtisseries maison, le miel et la confiture.

Attention également aux fruits, qui contiennent du fructose, ayant donc eux aussi un index glycémique élevé. Pour dégonfler , exit également les boissons gazeuses et les crudités et on opte pour le charbon végétal en complément alimentaire.

Le chrome,  et le resvératrol sont également conseillés pour complémenter l’alimentation.

La reprise d’une activité physique, comme la marche ou la natation, empêche la prise de poids et favorise la minceur

 

Profil type 2

Un autre profil, très courant, est caractérisé par une surcharge pondérale dite glutéale. Il s’agit de la fameuse culotte de cheval, particulièrement visible chez les femmes à partir de la trentaine.

La silhouette se définit par un buste assez fin et un amas graisseux au niveau des cuisses et des fesses, avec bien souvent une peau d’orange visible. Cette peau marquée est le signe de la présence de cellulite.

Pour régler ce problème, il convient tout d’abord d’éliminer le sel, qui favorise considérablement la rétention d’eau, et donc l’apparition de la cellulite. On élimine aussi les graisses saturées, contenues dans le pain, les plats préparés ou industriels, les pizzas, fougasses et autres viennoiseries, les pâtisseries et les produits laitiers. Evitez également tous les autres aliments à index glycémique élevé, notamment les fruits et les féculents.

Favorisez le thé vert, qui lutte contre la rétention d’eau et permet de drainer, le cacao et la vigne rouge. On peut par exemple consommer du poisson grillé avec des légumes verts, tels que les brocolis. Remplacez le sel à l’aide d’épices et d’herbes de Provence, qui sont excellentes.

Profil type 3

Un autre morphotype visible chez les femmes est la silhouette violon, que l’on appelle communément la culotte de zouave. Ici, l’amas graisseux est localisé sur la zone allant du nombril aux genoux. La cellulite se loge au niveau des cuisses, des fesses et du ventre. Pour ce type de silhouette, il est recommandé de suivre les mêmes recommandations que pour la silhouette culotte de cheval : éliminer le sel, les sucres et les graisses et prendre des compléments alimentaires à base de mélisse, de vigne rouge, de thé vert et de fenugrec.

L’alcool, extrêmement sucré, doit être bani dans tous les cas. Pour un apéritif qui empêche la prise de poids, prenez un verre, ajoutez-y des glaçons, de la menthe et du citron, puis de l’eau minérale. Dans un bol, disposez quelques herbes fraîches (coriandre, persil, menthe) et mélangez à un yaourt à 0% de matières grasses. Poivrez et ajoutez du piment, puis trempez des bâtonnets de concombre dans le bol.

La morphonutrition semble donc être la diète idéale ! Elle aide à reprendre contact avec soi-même, en restant au plus proche de ses besoins.

Pour perdre des kilos, on apprend donc à adapter son alimentation à son type de silhouette, à respecter son corps et à pratiquer un sport qui nous plaît de façon régulière.

En plus de cela, une virée shopping aidera certainement à apprécier les résultats de la morphonutrition.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire