Maigrir à Toulouse

0

Il est très facile de maigrir quand on habite Toulouse. La capitale du Midi-Pyrénées fait partie de ses rares villes françaises où la population en surpoids représente un taux plutôt bas. Dans un environnement agréable où les installations sportives et les restaurants diététiques sont nombreux, on rappellera que les centres médicaux dédiés au patients en surpoids et les cabinets de médecine non conventionnelle sont réputés pour leur efficacité dans la perte de poids.

La bonne santé de la région toulousaine

Si vous avez prévu de vous rendre dans la région de Toulouse pour assister à un rendez-vous d’affaires ou pour passer des vacances chez des amis, il est fort probable que des images de gueuletons et de grandes tablées remplies de charcuterie vous viennent à l’esprit.
Surtout si vous ne connaissez pas cette région.
Car si vous la connaissez, vous devez savoir que bien que les recettes du terroir soient riches et grasses, les Toulousains ont des silhouettes plutôt normales, c’est-à-dire que si la minceur n’est pas un trait de caractère très marqué de la région Midi-Pyrénées, l’embonpoint n’est pas non plus une spécificité locale. D’ailleurs, la dernière étude Roche portant sur l’obésité en France, indique que c’est l’une des régions où le fléau du surpoids est le moins marqué en France, loin derrière le Nord et le Bassin parisien qui caracolent en tête de ce triste classement.

L’obligation de mincir

Malgré cette bonne position nationale, à Toulouse comme dans toutes les grandes villes de France, la tendance est à l’embonpoint.
C’est d’ailleurs à Toulouse que l’un des cas les plus médiatiques de France a été révélé. En 2012, La Dépêche du Midi indiquait que Bruno Gonzalez, un chef d’entreprise de Cazères-sur-Garonne avait été hospitalisé d’urgence en raison de la dégradation de son état de santé due à une obésité morbide. Il a ensuite résidé au Château de Vernhes, une clinique pour maigrir située au nord de la ville. Entouré d’un personnel soignant attentionné comptant notamment un psychologue, un nutritionniste et un diététicien, le patient déclare avoir perdu plus de 166 kg en 16 mois !

La médecine classique et les options alternatives

Les CHU de Toulouse disposent d’équipes parfaitement rodées aux traitements du surpoids. Dans le cadre d’une intervention chirurgicale, ce sont les hôpitaux de Purpan ou de Larrey qui sont privilégiés.
Dans le cadre d’un traitement raisonnable de perte de poids, un centre minceur est suffisant. Notons qu’en 2009, l’animatrice de TV Cécile de Ménibus a ouvert un espace d’amincissement sur la place Jeanne d’Arc.
L’une des personnalités les plus connues dans le domaine des médecines alternatives est le Dr Jean-Guy Laffont. Il pratique l’hypnose pour maigrir à Toulouse, dans son cabinet de la place Wilson. L’acupuncture a aussi fait ses preuves, principalement avec l’auriculothérapie ou l’ acupuncture des oreilles.

Vos repas dans la ville rose

Tous les restaurants de la ville proposent des plats légers, même dans une carte gourmande du terroir. Il existe aussi des restaurants proposant une cuisine équilibrée qui convient mieux à tous ceux qui veulent mincir comme le Goustous (rue de Caraman) ou l’Hinodé, un restaurant japonais situé rue d’Austerlitz.
Enfin, n’oubliez pas qu’après une semaine stressante de rendez-vous d’affaires, un massage vous aidera à vous relaxer et donc à maigrir. Pour bénéficier d’un drainage lymphatique. Deux instituts se distinguent, Maya (av. St Exupery) et Gaïa (rue Courte).

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire