Les triglycérides et la perte de poids

0

Si les triglycérides font, au même titre que le cholestérol, partie de ces composés lipidiques dont l’organisme a besoin pour bien fonctionner, il n’en reste pas moins qu’un taux élevé dans le sang doit inquiéter, et bien plus encore dans certains cas comme la grossesse. Lié intimement au surpoids et à l’alimentation, ce taux de triglycérides n’est pourtant pas une fatalité… puisque maigrir ou grossir le fait fluctuer.

Les triglycérides, avec modération

Les triglycérides sont des lipides qui se trouvent dans le sang mais aussi dans les tissus graisseux. Principale source d’énergie pour le corps (c’est pourquoi celui-ci en fait des réserves), elles sont indispensables à l’organisme, qui puise régulièrement dans ses stocks pour rester en pleine forme. Ce sont d’ailleurs certaines hormones qui en régulent la libération, lorsque nous avons besoin d’énergie entre les repas. Ces réserves sont alimentées par les calories ingérées qui ne sont pas utilisées par l’organisme. Celles-ci, transformées en triglycérides, sont immédiatement transportées vers les cellules adipeuses afin d’être stockées… c’est pourquoi manger bien plus de calories que l’on en brûle a donc une incidence sur le taux de triglycérides mais aussi sur l’abondance des tissus graisseux (et c’est pire lorsqu’on mange beaucoup de glucides et de lipides).

Un taux élevé : un danger pour la santé

Un taux élevé de triglycérides dans le sang présente un risque pour la santé. En effet, cet excès de graisse peut être à l’origine d’une inflammation du pancréas mais aussi d’accidents cardio-vasculaires, sans compter que le surpoids auquel il est associé n’est également pas bénéfique pour le corps. Mais ces kilos en trop n’en sont pas toujours responsables, puisque certaines pathologies comme la grossesse peuvent déclencher une triglycéridémie : les changements hormonaux et la modification du taux sanguin peuvent ainsi provoquer une augmentation considérable des triglycérides (de 2 voire 3 fois supérieure à la normale !).

Le régime, indispensable pour diminuer son taux triglycéride

Si grossir fait augmenter son taux de triglycérides dans le sang, maigrir le fait systématiquement diminuer : il est donc plutôt aisé de le réduire à une teneur bénéfique pour l’organisme. Pour ce faire, il suffit de modifier son régime alimentaire afin de perdre quelques kilos (une perte de poids permettant de faire baisser significativement ce taux). Il est particulièrement conseillé, pour en optimiser les effets, de :

– diminuer ses apports caloriques (les calories excédentaires étant converties en triglycérides stockées dans les tissus adipeux)
– limiter une alimentation riche en cholestérol
– privilégier les bonnes graisses, c’est-à-dire les mono-insaturées présentes dans certaines huiles végétales (olive, colza et arachide)
– remplacer au maximum les viandes rouges par des poissons gras riches en oméga-3
– supprimer sa consommation de graisse trans (présente dans les aliments frits et les produits industriels cuits au four)
– réduire considérablement (voire même éviter) sa consommation d’aliments riches en sucres raffinés, car les sucres simples augmentent la quantité de triglycérides dans le sang

En choisissant un mode de vie alimentaire plus sain afin de perdre du poids, il est donc possible de réduire considérablement et rapidement son taux de triglycérides, afin de ne pas mettre sa santé en danger.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.