Les édulcorants font-ils grossir ?

0

Non, les édulcorants ne font pas grossir ; à condition qu’ils soient consommés de façon modérée. Dans le cas contraire, ils engendreraient l’effet yo-yo qui favorise la reprise des kilos perdus. Comment cela est-ce possible ?

Les édulcorants oui, mais jamais à long terme

Pour comprendre l’effet yo-yo qu’engendre la consommation d’édulcorants, il faut se référer à un composant de ce « faux sucre » : le sorbitol. A pouvoir sucrant égal, il a été constaté que le sorbitol est bien plus calorique que le « vrai sucre » : 18 grammes de sorbitol (46,8 calories) = 10 grammes de sucre (40 calories). Lorsque vous consommez le chocolat, les bonbons ou les chewing-gums « sans sucre », faites donc attention à ne pas en abuser !

Pour que la perte de poids soit efficace, même à court terme, il convient de choisir le bon édulcorant. En effet, les valeurs nutritionnelles de ce « faux sucre » varient selon le type d’édulcorants : 350,8 calories pour l’édulcorant en comprimés, 360 calories pour l’Assugrin édulcorant en poudre et seulement 52 calories pour l’édulcorant à l’aspartame. Dans le cadre d’un programme minceur, l’édulcorant à l’aspartame s’avère donc meilleur en raison de sa faible valeur énergétique (seulement 3 % AJR).

Une étude américaine pour confirmer l’effet yo-yo des édulcorants

Pour confirmer l’effet yo-yo, une étude américaine a été menée sur plus de 3000 personnes afin de déterminer la relation entre la variation de l’indice de masse corporelle (IMC) et la consommation d’édulcorants. Après 7 à 8 années de suivi, il a été constaté que les personnes ne consommant aucune boisson édulcorée avaient deux fois moins de risque d’être obèses ou en surpoids que les 1250 personnes qui consommaient plus de 21 boissons light édulcorées par semaine. Au terme de cette étude, il a été conclu que plus la quantité de boissons édulcorées augmente, plus l’indice de masse corporelle (IMC) risque de s’élever. Selon les chercheurs, cette conclusion est valable quels que soient le type d’alimentation, le sexe et l’intensité de l’activité physique.

Considérés comme du « faux sucre », les édulcorants sont de plus en plus utilisés par les industriels de l’agroalimentaire pour remplacer le vrai sucre. On les retrouve généralement dans les boissons, les biscuits, les desserts, les bonbons ou sous forme de poudre. Dans le cadre d’un régime amaigrissant, l’utilisation d’édulcorant à l’aspartame pour sucrer le café, le thé ou les crèmes, a des avantages certains sur la perte de poids. Toutefois, il faudra veiller à une consommation modérée et à court terme pour ne pas connaitre l’effet yo-yo qu’engendrerait ce « faux sucre ».

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire