Les astuces pour manger moins

0

Si la faim est facilement identifiable, la satiété est quant à elle beaucoup plus difficile à identifier, tant les signaux signalant que nous sommes repus ne sont pas si évidents que cela à détecter. Or, pour perdre du poids, il est primordial de bien discerner la sensation de satiété, afin de s’arrêter de manger à temps (c’est ce qui permettra de manger moins et donc de maigrir), mais aussi d’user de quelques astuces et réflexes minceur.

Identifier la satiété

Ce sont souvent les conseils de base qui reviennent dans les divers régimes amincissants : faire une pause toutes les trois bouchées, attendre d’avoir faim avant de manger, se consacrer à son repas (ce qui implique pas de télévision en mangeant), ne pas se resservir, savoir résister à la tentation, ne pas grignoter entre les repas… Mais ces bonnes résolutions sont parfois bien difficiles à appliquer, la satiété n’étant pas simple à déterminer. Pourtant, en écoutant son corps, cette sensation de satiété se distingue facilement (et pas seulement lorsqu’on se lève de table avec un poids sur l’estomac) : il suffit de déterminer le moment où le plaisir de manger décline, cette sensation n’étant jamais bien loin de la satiété.

Ne pas attendre de manger quand on a faim

Rien de pire que de reculer le moment de manger (parce que l’on n’a pas le temps…), au risque ensuite de dévorer, tant la faim nous tiraille ! En effet, plus on a faim et plus on a tendance à se précipiter sur la nourriture (et de préférence roborative), sans faire attention à la sensation de satiété. On mange donc forcément plus. Si nous n’avons pas vraiment le choix (comme un repas à l’extérieur), on anticipe et on évite les excès, en avalant par exemple un yaourt ou une pomme deux heures avant.

Prendre son temps et manger à table

Ne pas manger avec un lance-pierre est crucial pour manger moins, car plus on se nourrit vite et plus on avale de nourriture en quantité. Il faut d’ailleurs environ 20 minutes pour que les messages, émis dès les premiers coups de fourchette, arrivent au cerveau : il est donc essentiel de prendre son temps, en faisant de petites bouchées et en faisant éventuellement de petites pauses. De plus, il est déconseillé de faire autre chose en mangeant (regarder la télévision, travailler sur un dossier, lire…), car le cerveau, absorbé par une autre tâche, n’envoie pas de message de satiété.

Le plaisir : une notion importante

Inutile de se flageller à longueur de repas en s’imposant uniquement des aliments minceur : se faire plaisir, en mangeant une portion de lasagnes par exemple, est important pour ne pas craquer et/ou grignoter pour compenser un plat trop fade… Une astuce pour se faire plaisir sans exagérer : opter pour une petite assiette, qui donnera davantage l’impression d’être pleine. Enfin, la diversité est également importante, dans la mesure ou un plat unique est frustrant pour le cerveau (de plus, l’organisme met plus de temps pour assimiler plusieurs aliments, ce qui offre une sensation de satiété durable).

Manger moins est donc possible, en utilisant quelques astuces… mais aussi en appliquant quelques règles de bon sens ! L’essentiel : se faire plaisir, sans frustration ni exagération.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.