Le sucre blanc, est-il bon pour la santé et la ligne ?

0

Ingrédient incontournable de nos desserts, le joli petit cube blanc qui nous fait tant plaisir est désormais pointé du doigt par les médecins et les nutritionnistes. Ils le disent mauvais pour notre santé, pire il fait grossir ! Qu’en est-il ? Le sucre blanc, ami ou ennemi à abattre ? Réponse.

Sucre blanc, êtes-vous mauvais ?

Avec son blanc immaculé, le sucre raffiné avance masqué. À le regarder, on est loin de penser au danger. Obtenu par le raffinage de la canne à sucre ou de la betterave, ce sucre est composé presque exclusivement de saccharose. Aliment « mort », il ne contient que des calories vides (400 Kcal pour 100 grammes). Il est dépourvu de tout intérêt nutritionnel. Et comme si cela ne suffisait pas, ce sucre serait à l’origine de diabète et d’obésité. Ces conséquences fâcheuses pour la santé s’expliquent par un index glycémique élevé. Pour assimiler ce sucre, notre organisme en état d’hyperglycémie doit produire rapidement une grosse quantité d’insuline. De quoi donner un coup de fouet, suivi très vite du coup de pompe. Pour dissiper ce malaise, notre corps réclame une autre dose de sucre. Incapables de l’éliminer, nos cellules le stockeront et le transformeront en graisse. De quoi garantir la prise de poids.

Faut-il y renoncer ?

Pas question pour autant de renoncer au sucre, même si vous vous voulez perdre du poids ! Votre corps en a besoin. C’est lui qui va dispenser l’énergie à votre organisme. Quant au moral, il est évident que se priver des douceurs représente la pire des tortures alimentaires. Qui dit moral dans les chaussettes, dit régime qui court à l’échec.
Pour vous faire plaisir sans vous faire de mal, il sera indispensable de remplacer le sucre blanc par de bons sucrants naturels. Aujourd’hui, il est facile de les trouver dans les magasins. Pour n’en citer que quelques-uns : le sucre de canne complet, le sirop d’agave, le sirop d’érable, le sucre de coco, la stévia, le miel… Riches en minéraux, tous ces aliments naturels jouissent d’un pouvoir sucrant bien supérieur à celui du sucre raffiné.

Apprendre à bien le consommer

Si vous souhaitez perdre du poids, il serait judicieux de consommer le sucre en dehors de vos repas. L’idéal serait en fin d’après-midi, quand votre organisme fatigué réclame un petit coup de fouet. En revanche, si vous mangez sucré au moment du repas, vous risquez de transformer ce sucre en gras. La cause ? L’insuline secrétée lors du repas. Attention, certains nutritionnistes préconisent le contraire. Pour eux, il faut manger sucré en fin de repas. L’apport du sucre en journée fait grimper subitement la glycémie, ce qui entraînerait une production inopinée d’insuline et avec elle le stockage de graisses. Quoiqu’il en soit, la modération sera toujours de mise. À vous d’observer ce qui convient le mieux à votre organisme.

En conclusion, si vous souhaitez perdre du poids ou gardez la ligne, évitez le sucre blanc. Privilégiez les sucrants naturels, mais toujours en quantité modérée. Votre corps et votre moral vous diront merci.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.