Le lait maternel agit-il contre l’obésité ?

0

Au moment de faire le choix d’allaiter votre enfant ou non, vous vous demandez peut-être s’il est vrai que le lait maternel protège de l’obésité. Voici quelques éléments pour vous aider à vous décider.

Qu’est-ce qui protégerait de l’obésité dans le lait maternel

Le lait maternel est riche en lipides, et ce sont précisément ces lipides, ainsi qu’une protéine contenue dans le lait maternel, l’adiponectine, qui protégerait contre les risques d’obésité à l’âge adulte. De plus, s’il est allaité à la demande l’enfant se règle tout seul, reste maître de son propre appétit et ne perturbe pas son métabolisme : ces bonnes habitudes pourraient bien l’aider à réguler son appétit tout au long de sa vie.

Pourquoi le lait maternisé n’a pas les mêmes effets que le lait maternel

Tout simplement parce qu’il n’a pas la même composition ! Les fabricants de lait maternisé essaient cependant de se rapprocher du lait maternel en enrichissant leur lait en acides gras essentiels, pour fournir aux bébés les lipides dont ils ont besoin.
Alors si je ne l’allaite pas, mon enfant va avoir des problèmes de poids ? Pas obligatoirement ! Si vous proposez à votre enfant de moins de deux ans une alimentation plus riche en lipides qu’en protéines, si vous ne le diversifiez pas trop tôt, il aura toutes les chances d’avoir un poids normal à l’âge adulte.

Les effets du lait maternel sur l’obésité sont-ils prouvés ?

De nombreuses études ont été réalisées sur le sujet et leurs résultats varient. Cependant, la tendance qui se dessine est bien celle d’un moindre risque d’obésité chez les enfants ayant été allaités. D’après une étude britannique, l’allaitement réduirait même de 40% le risque d’obésité si l’enfant est allaité pendant au moins 6 mois. On note des différences importantes selon la durée de l’allaitement : si les enfants nourris exclusivement au lait maternisé ont 4,5% de risque d’être obèse, ce risque est de 3,8% pour ceux ayant été allaités pendant 2 mois, et de 0,8% pour les enfants allaités pendant plus de 12 mois.

L’allaitement maternel est-il la solution au problème d’obésité croissante dans les pays industrialisés ?

Non, ce n’est pas aussi simple que ça ! Il ne faut pas croire que si demain l’allaitement maternel se généralise, nous serons tous minces et que l’obésité ne sera plus qu’un lointain souvenir. Nos habitudes alimentaires jouent aussi un rôle important. Si l’on prend l’exemple des Etats-Unis où 42,5% des mères allaitent encore à 3 mois et où le taux d’obésité est l’un des plus élevés du monde, on voit bien que l’allaitement maternel ne suffit pas à éradiquer l’obésité ! Une alimentation trop riche, des repas fréquents au fast-food… réduisent presque à néant les bénéfices de l’allaitement maternel.

En somme l’allaitement maternel semble bien agir sur l’obésité de l’adulte. Cependant, n’espérez pas de miracle : si vous avez allaité votre enfant mais que vous lui proposez ensuite un régime alimentaire déséquilibré, le surpoids ne l’épargnera pas !

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.