Le crudivorisme : vraie bonne idée ou effet de mode ?

0

Chaque semaine, tout spécialement quand l’été approche, de nouveaux régimes font leur apparition dans les magazines et un peu partout sur le web. Si certains semblent avoir fait leur preuve, d’autres sont d’emblée plus sujets à caution. Difficile en effet de prendre totalement au sérieux des régimes aux noms aussi farfelus que le régime loup-garou ou le régime paléo. Depuis quelques semaines, c’est le régime crudivoriste qui semble très en vogue, notamment chez les stars Outre-Atlantique. Alors, que penser de cette nouvelle manière de s’alimenter ? Peut-elle aider à être en bonne santé et à garder une ligne impeccable ?

Le crudivorisme, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le crudivorisme consiste à ne manger que des aliments crus. Il est également parfois désigné sous l’appellation alimentation vivante. Toute nourriture cuite étant exclue, on peut faire une croix sur toutes les céréales et les produits transformés. Si certains crudivores continuent de manger de la viande et du poisson, sous forme de carpaccio ou de sashimis, l’immense majorité des adeptes de ce mode d’alimentation sont végétariens.

Les bienfaits du régime crudivore

Puisque aucune cuisson n’est pratiquée, les aliments conservent toutes leurs vitamines, leurs minéraux et leurs enzymes alors que ceux-ci ont tendance à être éliminés en grande partie lors de la cuisson. Le crudivorisme serait donc une manière plus saine de s’alimenter mais aussi le moyen de moins gaspiller les bienfaits de la nourriture. De nombreuses personnes adoptent les principes crudivores pour suivre leur régime pour ne pas avoir à se préoccuper de la taille des portions. En effet, tous les aliments consommés étant très faibles en calories, ils peuvent être consommés à volonté sans faire d’entorse à ses bonnes résolutions.

Les limites de ce mode d’alimentation

Le premier problème est que le crudivorisme peut assez vite entraîner des carences, notamment en zinc et en fer. De plus, ne manger que des aliments crus peut créer des problèmes digestifs, la cuisson tuant d’ordinaire la plupart des bactéries. Difficile à respecter quand on mange au restaurant, le régime crudivore serait peut-être davantage une source d’inspiration qu’une méthode à appliquer à la lettre. Ainsi s’autoriser les légumes crus comme les carottes, les bouquets de chou fleur ou les tomates cerises, sans limite de quantité, peut être une bonne façon de gérer le problème du grignotage.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire