La production de graisse

0

Régime, sport, interventions chirurgicales, alimentation équilibrée, c’est un véritable combat sur plusieurs fronts que nous menons au quotidien contre le surpoids et la masse graisseuse qui ruine notre silhouette. Pour mieux cerner cette problématique, il importe de comprendre sa cause et son fonctionnement.

De quoi est composée une masse graisseuse ?

La masse graisseuse est constituée par le tissu adipeux, lui-même composé de plusieurs cellules adipeuses. Ces dernières ont pour fonction de stocker l’énergie nécessaire à notre organisme sous forme de triglycérides pour les moments où aucun apport n’est effectué, notamment la nuit pendant notre sommeil ou entre deux repas. Le problème lié au surpoids réside dans l’excès de réserves qui ne seront pas utilisées. En effet, notre organisme ne peut pas refuser les excédents d’apports. Quand les apports excèdent la capacité de stockage et que la graisse accumulée n’est pas convertie en énergie à consommer, de nouvelles cellules adipeuses sont créées pour stocker toujours davantage de graisse, d’où la prise de poids et la déformation de la silhouette.

Comment se forme la masse graisseuse ?

Les boissons sucrées, les pâtisseries, les gourmandises et même la viande, tous les aliments que nous ingérons sont partiellement transformés en triglycérides, bien qu’ils passent par des circuits différents.

Les protéines sont transformées en acides aminés dont une partie est distribuée dans le corps pour la réparation des cellules ou la formation de masse musculaire. Une autre partie sera transformée en glucose puis en graisse grâce à l’action de l’insuline pour être stockée dans les cellules adipeuses.

Les glucides sont directement transformés en glucose dont une partie servira la demande d’énergie des cellules et des organes de notre corps. La partie inutilisée sera transformée en graisse sous l’action de l’insuline pour être stockée dans le foie pour les besoins ponctuels et dans les cellules adipeuses pour les besoins ultérieurs.

Les lipides quant à eux sont transformés en acides gras, dont une partie sera distribuée aux cellules et organes pour les besoins d’énergie. Une partie plus conséquente est envoyée aux cellules adipeuses pour y être stockée.

Le déstockage de la graisse

Le déstockage de la graisse suit le circuit inverse. Pour ses besoins ponctuels d’énergie, notre organisme va d’abord puiser les réserves temporaires stockées dans les muscles et le foie, avant d’exploiter les réserves de triglycérides des cellules adipeuses par lipolyse pour les transformer en acides gras et en glycérol. Ces deux éléments sont directement distribués aux cellules ou véhiculés vers le foie pour une autre transformation en glucose.

Puis-je réduire mes apports nutritifs pour déstocker les cellules adipeuses plus rapidement ?

Puisque les cellules adipeuses représentent une énorme réserve d’énergie pour un corps en surpoids, on serait tenté de penser qu’un régime restrictif poussé pousserait l’organisme à puiser davantage dans cette passe graisseuse. C’est bien vu, sauf les triglycérides ne peuvent pas à eux seuls, subvenir aux besoins de notre organisme. Rappelons-nous en effet qu’une partie des aliments que nous ingérons servent à la réparation cellulaire et aux besoins énergétiques immédiats. Des apports nutritionnels réguliers et variés doivent par conséquent être effectués, d’où l’intérêt d’une alimentation saine et équilibrée pendant un régime.

L’équilibre alimentaire est un mode de vie qui doit être conservé, même après un régime afin d’éviter une reprise de poids rapide. En effet, une fois créées, nos cellules adipeuses peuvent se remplir ou se vider, mais ne peuvent pas mourir, contrairement aux autres cellules de notre corps.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire