La peau du poulet fait-elle grossir ?

0

Qui n’a pas, quelque part au fond de sa mémoire olfactive l’odeur du bon poulet rôti de son enfance ? Qui a oublié le goût de la peau grillée, dorée, délicieuse mais tant décriée par les régimes pour maigrir ? Environ 4 fois plus grasse que la chair, la peau du poulet n’est pas votre principale alliée minceur. La peau du poulet est-elle grasse ? Doit-on délester le poulet de sa peau pour perdre quelques kilos ? Le point sur la question.

La peau du poulet, un réservoir à calories

La peau contient à elle seule jusqu’à 360 calories aux 100g. Cependant, l’intérêt du poulet est que le gras, localisé dans la peau peut être facilement enlevé en limitant ainsi l’apport calorique, contrairement aux autres viandes blanches comme le porc, le mouton ou la viande rouge où les lipides sont généralement disséminés dans les tissus.

Peau du poulet et calories, attention au mode de cuisson

La peau est-elle bonne pour la santé ? Consommer la peau n’est pas recommandé pour les personnes souhaitant perdre du poids et sujettes au cholestérol car la peau du poulet est environ 4 fois plus grasse que sa chair. Cependant le mode de cuisson peut la rendre plus ou moins calorique. La peau d’un poulet rôti sur une lèche frites perdra beaucoup plus de graisses en cuisant que si la volaille, additionnée de matières grasses, est cuite au four dans son plat. Entre la cuisson rôtie au gril et celle au four dans le plat, vous pouvez consommer 100 à 200 calories supplémentaires par portion de 100 g. La peau grillée au four, plus croustillante est donc moins grasse et plus appétissante. Tout étant bien-sûr question de goût…

Pour une chair moins grasse, cuisez le poulet avec la peau !

Beaucoup pensent que pour mincir et garder la ligne, il faut choisir entre un poulet juteux et un poulet cuit sans gras, moins goûteux. Une étude sur la nutrition menée par des producteurs de poulets canadiens a démontré qu’un poulet cuit avec sa peau enlevée juste avant la consommation possède la même valeur nutritive qu’un poulet cuit sans peau. En clair, vous pouvez parfaitement cuire votre poulet et lui garder un aspect juteux et savoureux et profiter des mêmes bienfaits pour la santé qu’un poulet cuit sans une once de gras. L’étude démontre la présence de seulement 134 calories et 1,37 g de lipides pour 100 g de poulet cuit avec sa peau retirée après cuisson contre 146 calories et 1,73 g de lipides pour un poulet cuit sans peau.

Comment une chair de poulet cuite avec la peau retirée après cuisson peut-elle contenir moins de calories et de lipides que la chair du même poulet cuite sans peau ? Tout simplement parce-que, lors de la cuisson, le gras contenu dans la poitrine s’écoule de la chair et se retrouve emprisonné dans la peau qui agit comme une protection. A l’inverse, les lipides de la peau ne traversent pas la chair qu’elle recouvre. La peau agit comme un buvard et se trouve donc saturée de matières grasses qu’elle conserve lorsqu’elle est retirée.

Dans le cadre d’un régime alimentaire, la peau du poulet serait donc déconseillée car trop riche en gras. Cependant pour éviter de dessécher la chair et pour qu’elle soit plus goûteuse, il est recommandé de cuire le poulet avec sa peau, à condition de l’enlever juste avant de le consommer.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire