La musculation pour perdre du ventre

0

Source de complexes et de problèmes de santé, le ventre bedonnant est un problème récurrent chez les femmes. C’est notamment le cas après une grossesse ou suite à une saison hivernale passée dans la maison. Allié à un régime alimentaire sain, la musculation peut aider à perdre du ventre.

La musculation du ventre : une question de bien-être.

Se muscler le ventre, ce n’est pas seulement une question de silhouette et d’esthétique. Pour être bien dans son corps, il convient d’être en pleine santé. Muscler l’abdomen est primordial dans cette quête de bien-être. Cette partie du corps contient des organes essentiels. Foie, poumons, intestins, bref, une grande partie de l’appareil respiratoire et digestif se trouvent dans le ventre. En pratiquant la musculation, on assure au ventre un fonctionnement optimal des organes qu’il recèle. Une bonne tonicité ainsi qu’un gainage solide permettent d’améliorer le transit intestinal, la respiration et le maintien de la colonne vertébrale ainsi que du bassin. Bref, pour bien alimenter son corps en énergie et en oxygène, mais aussi pour avoir une bonne tenue de l’ensemble du corps, il est vital de se muscler le ventre.

Pourquoi la musculation ?

« En quoi ces exercices physiques me permettent de perdre du ventre ? », « Je ne risque pas d’être trop musclée ? ». Toutes ces questions que l’on se posent sont justifiées et nécessaires. Dans la vie comme dans le fitness, il faut se poser les bonnes questions. Les exercices de musculation du ventre doivent être pratiqués correctement si l’on veut obtenir les résultats escomptés : ainsi, certains exercices se prêtent plus à l’augmentation du volume musculaire sans maigrir tandis que d’autres sont dédiés à obtenir un ventre plat et ferme. De plus, au-delà du risque d’avoir un corps « bodybuildé », la mauvaise pratique de l’entrainement dispensé peut causer des troubles de santé. Maux de dos, courbatures, élongations, tous ces effets négatifs peuvent être évités grâce à une pratique raisonnée de la musculation. En s’étirant avant et après chaque séance, on garantit à son corps une diminution des risques de blessures ainsi qu’un fonctionnement optimal pendant l’effort. L’étirement est donc à la fois une question d’efficience et de sécurité. Pour ce qui est de l’effort en lui même, il est très important de garder en tête l’objectif que l’on veut atteindre. Le parachèvement d’un programme sportif relève souvent plus du moral que du physique.

Un programme adapté pour perdre du ventre.

Les muscles les plus sollicités pour perdre du ventre sont les abdos. Pour affermir le ventre sans prendre de volume, le renforcement de cette zone est primordiale. Les abdominaux transversaux sont presque aussi importants. Situés sur chaque côté de notre ventre, une sollicitation de ces zones permet de perdre facilement les bourrelets disgracieux. Ceux-là mêmes qui forment la « bouée » que nous détestons tant. En plus, des abdos, il n’est pas superflu de réaliser des flexions. Ces dernières permettent de gagner rapidement en tonicité car de tels exercices sont le meilleur moyen de faire appel à un grand ensemble de muscles du ventre. Notamment ceux du dos, inaccessibles sinon. Comment faire pour mettre en place un bon programme d’entrainement ? Pour avoir les résultats escomptés, vous devrez pratiquer le programme suivant quotidiennement, idéalement le matin : deux séries de 15 abdominaux (de face et de chaque côté) séparées par un repos de 20 secondes et suivies de 3×15 flexions vous assurent de commencer la journée sans être trop fatiguée. Mais attention ! Pensez à réaliser chacun des exercices sans charge supplémentaire et de manière tonique. Fautes de quoi vous risquez d’obtenir l’effet inverse, c’est-à-dire une augmentation du volume et de la masse des muscles du ventre.

La musculation permet de perdre facilement du ventre et de se sentir bien.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire