La formule de Lorentz

0

Le poids idéal théorique, contrairement à des idées reçues, se calcule par l’intermédiaire de formules faisant autorité dans le domaine de la santé, et non à partir de calculs biaisés et réducteurs qui sont parfois utilisés. À défaut d’ôter le premier chiffre correspondant à sa taille pour obtenir celui correspondant à son poids idéal, plusieurs formules fiables existent.

Principe de la formule de Lorentz

D’un point de vue méthodologique, il s’agit tout d’abord de rassembler les facteurs qui permettront de calculer son poids optimal. En évitant le biais sélectif, c’est-à-dire cette tendance naturelle à réduire constamment le nombre de facteurs influençant un état de fait pour en simplifier son appréciation, il s’agit de réunir toutes les variables permettant de fiabiliser le résultat. C’est ainsi que le poids optimal dépend effectivement de la taille (toute chose égale par ailleurs un homme d’un mètre quatre-vingt-dix aura bien évidemment plus de chance d’avoir un poids supérieur à un homme d’un mètre soixante), mais aussi de l’âge, du sexe, de la corpulence ou encore du niveau de développement musculaire.

Mode de calcul

C’est ainsi que la formule de Lorentz reprend la plupart de ces facteurs, avec une version récente corrigée qui introduit le paramètre de l’âge.

Pour un homme, le poids idéal est ainsi égal à :
(taille – 100) – [(taille – 150) / 4 + (âge – 20) / 4]

Pour une femme, le poids idéal est égal à :
(taille – 100) – [(taille – 150) / 2,5 + (âge – 20) / 6]

La valeur de la taille s’exprime en centimètres.

Limite et axes d’amélioration

Le facteur correctif de Lorentz permet d’avoir une idée beaucoup plus fiable du poids à atteindre pour être en meilleure santé possible. Dans la continuité de ce calcul, la formule de Creff est intéressante car elle ajoute le facteur morphologique en déclinant une formule selon que l’on soit gracile, normal ou large.

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire