La charcuterie et ses conséquences sur la ligne

0

La charcuterie figure quasi systématiquement sur la liste des aliments à éviter à tout pris lorsque l’on veut faire un régime. En effet, elle est riche en graisses saturées, en sodium et en cholestérol. Certes, c’est un vrai plaisir pour les papilles mais, si on la consomme trop abondamment, c’est un vrai désastre au moment de monter sur la balance. La plupart des médecins la rendent également responsable de nombreux problèmes de peau.

Les charcuteries et non la charcuterie

Il en existe en effet près de quatre cent variétés, alors qu’on résume souvent cette catégorie au jambon et au saucisson. Ainsi, pour tous les amateurs de salaison qui désespèrent de pouvoir consommer leur aliment préféré durant le régime, il existe peut-être un échappatoire. Deux fois par semaine, en petites quantités, vous pouvez faire votre choix parmi les catégories les moins grasses de charcuterie, comme par exemple la viande des grisons ou le bacon. Adaptez ensuite le reste de votre alimentation de la journée pour compenser ce petit écart.

Des charcuteries qui font plus grossir que d’autres

Avant de partir faire les courses, renseignez-vous sur l’apport calorique des différentes charcuterie. Ainsi, la rosette, le saucisson, les rillettes de porc, le chorizo et le salami apportent tous plus de quatre cent calories pour seulement cent grammes. La palme toute catégorie revient au lard, avec ses 670 calories! Autant dire qu’il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de s’en faire une omelette ! Au contraire, en bas de l’échelle, on trouve le jambon blanc dégraissé, avec seulement une centaine de calories, soit environ 25 calories par tranche, le filet de bacon et la viande des grisons avec 120 calories ou encore le boudin et la galantine avec 250 calories environ pour cent grammes. En plus de l’apport calorique, il faut également considérer ces aliments en fonction des matières grasses qu’ils apportent en fonction des besoins journaliers : de 5% pour le jambonneau cuit à près de 44% pour le délicieux foie gras.

Comment consommer la charcuterie

Très bien, vous pouvez vous faire plaisir avec deux tranches de bacon ou une petite quantité de viandes des grisons mais bien sûr, ni la baguette et le beurre ou une raclette avec ses pommes de terre et son fromage coulant ne sont au programme. On essaie de se restreindre à des petites quantités, que l’on consomme de préférence lors du déjeuner. On accompagne cette charcuterie d’un grand nombre de légumes cuits à la vapeur ou bien d’une salade composée avec une vinaigrette pauvre en matières grasses. On finit par une salade de fruits ou un laitage et, surtout, on évite d’en consommer à nouveau lors du dîner ou même le lendemain. Les règles sont un peu différentes dans le cas du jambon de Paris dégraissé, pauvre en calories et plutôt rassasiant, qui constitue donc un bon allié durant les régimes, tout comme les tranches de blanc de poulet ou de blanc de dinde. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’ils occupent une place de choix dans les régimes hyper-protéinés.

La charcuterie a mauvaise réputation lorsque l’on fait un régime. Bien choisie, elle constitue un aliment plaisir que l’on peut s’autoriser de temps en temps.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.