L’infrarouge pour maigrir

0

Parmi les dernières techniques utilisées en ce moment pour s’amincir et maigrir de quelques kilos, les méthodes à rayonnement infrarouge promettent de perdre une à deux tailles de vêtement, tout en douceur et sans efforts… Mais quel est leur principe et sont-elles efficaces ?

L’infrarouge : comment ça fonctionne ?

Les rayonnements produits par l’infrarouge dégagent une chaleur qui permet de réchauffer les graisses stockées (car celui-ci a la capacité de pénétrer dans le derme jusqu’à 4cm de profondeur, stimulant ainsi les cellules), sans pour autant augmenter la température ambiante. Leur but : rendre ces amas graisseux plus souples (car la chaleur les ramollit) et plus liquides, afin de pouvoir s’en débarrasser plus facilement (leur évacuation étant grandement simplifiée par une consistance plus fluide). Outre cette élimination des tissus graisseux, l’infrarouge permet également de nettoyer localement l’organisme de ses toxines, tout en favorisant une meilleure circulation lymphatique et sanguine.

L’infra-thérapie

Ce nouveau traitement, qui se présente sous la forme de séances d’une demi-heure, promet de faire maigrir sans efforts : il suffit de s’installer et de laisser agir les infrarouges, qui entraînent une sudation puis une perte de poids (une séance permettrait ainsi d’éliminer entre 600 et 900 calories). Certains spécialistes affirment même que ces traitements seraient efficaces pour réduire la cellulite, car ils entraîneraient une perte de graisse conséquente, détoxifieraient l’organisme et affineraient la silhouette tout en raffermissant les tissus.

La luxopuncture

Cette méthode consiste à stimuler les terminaisons nerveuses de l’organisme en appliquant un faisceau infrarouge, ce faisceau provoquant un transfert énergétique entre le rayonnement et le point réflexe ciblé. Ce transfert induit alors plusieurs réactions, notamment sur la production de sérotonine, d’endorphine et de dopamine, des neurotransmetteurs à l’origine de l’équilibre pondéral. La luxopuncture est donc particulièrement adaptée au surpoids localisé lié aux compulsions alimentaires de stress, car cette technique réenclenche naturellement le rééquilibrage alimentaire. Enfin, elle jouerait également un rôle sur le drainage lymphatique, la rétention d’eau ainsi que les amas graisseux.

La thermodermie

Cette technique consiste à associer un massage de la peau par aspiration à un rayonnement infrarouge, celui-ci agissant sur les dépôts graisseux et notamment la cellulite. Le résultat : les adipocytes, ayant tendance à l’engorgement, sont revascularisés grâce à la chaleur, ce qui aide au déstockage des cellules. Cette méthode douce permettrait, en seulement quelques séances, de maigrir et de perdre une taille de vêtement (5cm en moins étant annoncé, au minimum). Mais son champ d’action s’avérant être particulièrement localisé, le professionnel ne pourra s’attaquer qu’à une seule zone à la fois… ce qui peut nécessiter un nombre important de séances dans le cas d’une surcharge pondérale répartie à de multiples endroits.

L’infrarouge peut donc s’avérer efficace pour perdre quelques kilos ou quelques centimètres, puisqu’il agit efficacement sur les amas graisseux localisés. Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à des miracles dans le cas d’un surpoids particulièrement important !

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.