Désinfiltrer les tissus graisseux

0

Les tissus graisseux, disgracieux, ne sont pas qu’une question de poids, puisque même les personnes ne présentant aucun surpoids peuvent en être affublés (pour preuve la fameuse culotte de cheval, qui touche autant les femmes minces que rondes). Pourtant, ces amas peu esthétiques ne sont pas une fatalité, puisqu’il est possible de les désinfiltrer !

Un régime alimentaire adapté pour se débarrasser de ses tissus graisseux

Une alimentation quotidienne spécifique (mais pas hypocalorique, simplement améliorée qualitativement) permettrait de limiter voire de drainer ces amas disgracieux. Il suffirait ainsi de privilégier certains aliments et d’en éviter d’autres. Parmi les aliments bienfaisants qui favorisent l’élimination des tissus graisseux, on trouve notamment : les céréales complètes, les haricots, les poissons gras, les pois chiches, les lentilles, les fruits frais, les fruits secs, les épices... Il est ainsi conseillé de consommer 90% de ces aliments (y compris des légumes, de la volaille, des graines et des dérivés du soja), et de diminuer sa consommation de viande rouge et de charcuterie. Quant aux aliments à bannir, les sucreries sont en première ligne avec les graisses saturées, l’alcool, les aliments salés, les condiments et le café.

La phytothérapie pour mieux désinfiltrer

Certains compléments alimentaires, à base de plantes drainantes, vont permettre à l’organisme de se débarrasser naturellement (et en douceur) de ses tissus adipeux. Le plus connu est sans doute la décoction de queues de cerise et de thé vert, un mélange réputé pour drainer l’eau et les autres toxines à l’origine de ces amas inesthétiques. D’autres végétaux sont également très appréciés, comme le cassis (en infusion, il élimine efficacement les tissus graisseux à condition d’être consommé au moins 3 fois par jour), la reine des prés à l’effet diurétique ou encore la bardane, une plante dépurative qui draine les déchets tout en favorisant l’élimination des toxines.

Faire de l’exercice et des massages

Pour activer la circulation (sanguine mais aussi lymphatique) et ainsi désinfiltrer les tissus graisseux, il faut tonifier ses muscles, en pratiquant une activité physique d’endurance, comme la natation, le vélo ou encore la marche… Ces efforts peuvent être couplés à des massages drainants, pratiqués de manière régulière par un kinésithérapeute ou une esthéticienne. Mais il est également possible d’effectuer soi-même quotidiennement des massages (toujours dans le sens de la circulation sanguine). Le plus connu pour désinfiltrer les amas graisseux : le célèbre palper-rouler, qui permet de déloger la graisse installée (en les malaxant, les cellules graisseuses se cassent, favorisant ainsi leur élimination).

Le dernier recours : la chirurgie esthétique

Plusieurs méthodes chirurgicales désinfiltrent efficacement les tissus graisseux, mais elles doivent être pratiquées par des professionnels spécialisés dans ce type de techniques. La liposuccion (ou lipoaspiration) s’avère particulièrement redoutable pour désincruster, à l’aide de fines canules, les amas de dépôt graisseux. La lipotomie quant à elle requiert beaucoup plus d’expérience de la part du médecin, puisqu’il injecte minutieusement du sérum physiologique (celui-ci détruisant les adipocytes, qui sont ensuite évacués par le système lymphatique) dans la zone à traiter.

Plus ou moins douces, les méthodes pour désinfiltrer les tissus graisseux ne manquent donc pas : à chacun et chacune de trouver celle qui correspond le mieux à ses besoins et sa situation !

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.