Des exercices de respiration pour maigrir

0

Respirer pour maigrir : trop beau pour être vrai ? Et si cette méthode simple, aussi étonnante soit-elle, vous permettait de perdre du ventre, d’être plus calme et de manger moins ? Explications et conseils pour mincir naturellement.

Respirez, maigrissez !

Vous soufflez quand vous êtes énervé(e) ? C’est normal ! C’est un processus complètement naturel pour relâcher la pression. Ainsi, on comprend que notre corps est prévu pour lutter contre le stress à travers la respiration. D’autre part, nous savons que l’anxiété et les frustrations sont des causes de surpoids entraînant des excès de gourmandises pour apaiser ses peines.

Il n’y a donc rien d’étonnant à utiliser les capacités respiratoires pour maigrir. En prenant les temps de respirer profondément pour calmer ses émotions, on contrôle ses envies de manger. En réapprenant à gérer les difficultés du quotidien sans ouvrir la porte du frigo, on modifie en profondeur ses comportements alimentaires malsains, les fameux « je grignote tout le temps », qui engendrent la prise de poids.

Les exercices de respiration pour maigrir

Tout d’abord, la plupart d’entre nous respire à l’envers. Sans y faire attention, notre rythme respiratoire est court et peu profond. De plus, nous utilisons principalement le torse pour s’oxygéner. En effet, nous gonflons la poitrine à l’inspiration en rentrant le ventre.

Pour respirer profondément et bénéficier au maximum des bienfaits de cette méthode, il faut utiliser son diaphragme. Pour cela, on gonflera le ventre à l’inspiration, puis le torse. A l’expiration, on videra tout d’abord les poumons, puis on rentrera le ventre de façon à amener le nombril vers la colonne vertébrale.

On veillera également ralentir le rythme en allant progressivement vers une moyenne de 6 respirations par minute. On visera donc à inspirer pendant 5 secondes avant de souffler pendant 5 secondes (en comptant dans sa tête).

La contraction répétée du ventre a deux effets minceurs. Premièrement, cela masse de l’intérieur les organes et stimule le transit. Deuxièmement, l’expiration profonde fait travailler le transverse, qui est un muscle profond de la ceinture abdominale et qui contribue à avoir un ventre plat.

L’impact physique de l’oxygène sur le corps

En plus d’entretenir la zen attitude, certaines études scientifiques vantent les effets physiologiques de la respiration sur le poids.

La théorie de l’oxygénation soutient que respirer profondément permet de dissoudre les graisses. En effet, les tissus adipeux sont constitués principalement d’hydrogène, de glucides et de molécules d’oxygène. En augmentant l’apport d’O2, l’hydrogène se transforme en eau (H2O) qui sera naturellement éliminée par le corps via l’urine. Cette réaction créera également du dioxyde de carbone (CO2) qui sera rejetée à l’expiration.

De plus, l’oxygène favorise l’absorption des nutriments au niveau des cellules intestinales. Ceci aurait pour effet de booster le métabolisme, brûlant ainsi plus de calories. Enfin, un taux d’oxygénation élevé stimule la production d’adénosine triphosphate, un acide aminé indispensable à la dépense énergétique.

Une respiration complète a donc deux effets minceur. Source de détente et de soulagement, vous contrôlez alors mieux vos émotions et ne succombez plus au grignotage compulsif. De plus, une forte oxygénation du corps engendre des réactions chimiques qui boostent la perte de poids.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.