Comment perdre sa culotte de cheval ?

0

La culotte de cheval n’est pas l’apanage des femmes en surpoids, puisqu’elle touche aussi les femmes ayant un poids normal ainsi qu’une bonne hygiène de vie ! Heureusement, pour combattre cet amas graisseux disgracieux, de nombreuses solutions existent…

Le sport, une bonne stratégie anti-culotte de cheval

Certaines activités sportives permettent de cibler cette zone particulièrement rebelle, et ce, efficacement.
Parmi ces pratiques :
l’aquabiking, qui affine les cuisses, active la micro-circulation, favorise le drainage des cellules adipeuses et élimine les capitons
le running, qui, s’il est pratiqué régulièrement, permet d’estomper la culotte de cheval
le crossfit, le grit et l‘adi-boxing, qui, grâce à leurs exercices intenses, renforcent les muscles, sculptent la silhouette et font fondre les amas graisseux

Ces activités ne sont évidemment efficaces que si elles sont pratiquées régulièrement.

Le massage : pour remodeler sa peau

Pour une peau plus ferme, débarrassée de ses amas graisseux à l’origine des capitons disgracieux, la technique du « palper-rouler » s’avère des plus performantes, à condition de la pratiquer quotidiennement et de l’associer à une alimentation saine et une activité physique régulière. Ce massage consiste à pincer la peau entre son pouce et son index, en la faisant rouler sous les doigts. Ce pétrissage tonique a pour but de casser les cellules graisseuses et de favoriser leur élimination. Le résultat : la graisse stockée au niveau des fesses et des hanches est délogée, l’effet « peau d’orange » s’estompe progressivement.

Les crèmes : des compléments à ne pas négliger

L’action du massage peut être renforcée par l’application d’une crème amincissante anti-cellulite ou raffermissante, qui lissera et améliorera l’aspect du grain de peau. Certaines crèmes possèdent par ailleurs un effet tenseur, ou ont été conçues pour agir spécifiquement sur les zones rebelles (c’est le cas de certains produits à base de caféine et d’actifs déstockants, qui délogent efficacement la graisse).

La liposuccion, une méthode efficace

La chirurgie esthétique est une solution efficace pour déloger cet amas graisseux qu’est la cellulite contenue dans la culotte de cheval. La liposuccion (ou lipoaspiration) consiste à insérer des canules extrêmement fines au cœur de ces cellules adipeuses (les adipocytes) afin d’en aspirer la graisse et ainsi déloger les bourrelets de cellulite. Cette intervention, qui se déroule sous anesthésie locale ou générale, donne d’excellents résultats, à condition d’être associée à une bonne hygiène de vie (activité physique et alimentation saine équilibrée).

La lipotomie, une technique esthétique moins invasive

Pour éliminer la culotte de cheval sans pour autant passer par une intervention chirurgicale lourde, la lipotomie semble une bonne alternative, puisque c’est une intervention qui se contente, sous anesthésie locale, d’injecter du sérum physiologique dans les zones à traiter. Ces injections ont pour but d’éliminer les adipocytes, qui une fois désintégrés sont évacués dans la circulation sanguine puis dans le système lymphatique. Cette technique, beaucoup moins invasive que la liposuccion, doit impérativement être pratiquée par un médecin esthétique spécialisé car elle est délicate à réaliser.

Invasives ou non, les méthodes pour perdre sa culotte de cheval permettent de se débarrasser durablement des capitons disgracieux qui se logent sur les fesses, les hanches et les cuisses… à condition d’avoir une bonne hygiène de vie.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.