Les bons et mauvais aliments pour perdre du ventre

0

Siège de la digestion pour tous, de la grossesse pour les femmes et arme de séduction massive pour les deux sexes quand il est ferme, plat et bien dessiné, notre ventre, un peu trop rond, pourvu de bourrelets, de poignées d’amour et/ou de vergetures peut être à la source de l’effet inverse…
C’est pourquoi la plupart des hommes et des femmes préféreraient retrouver la minceur et la fermeté d’un corps jeune.

Mais est-ce possible sans que cela vire à la torture ? Ce n’est pas si simple puisque des enjeux importants se jouent dans notre ventre, notre deuxième cerveau – à la tête de deux cents millions de neurones – étroitement connecté au premier dans un ballet permanent où émotions et digestion interagissent. Il suffit pourtant de se conformer à un régime et à quelques exercices physiques simples afin d’obtenir d’obtenir des résultats relativement rapides et pérennes.

Il existe deux sources – parfois associées – pour lesquelles notre ventre a trop de volume et nécessite un amincissement : ce sont les ballonnements d’une part et l’accumulation de graisse abdominale d’autre part. Les deux sont souvent associés. Voici les prescriptions alimentaires à suivre sans trader pour les combattre et perdre du ventre.

Quels sont les aliments à limiter ou proscrire pour perdre du ventre ?

Tout d’abord le sel : sans l’éliminer, puisqu’il est essentiel à notre métabolisme, il faut néanmoins en limiter la consommation pour éviter de gonfler comme une outre puisque son rôle premier est de retenir l’eau dans les cellules. S’il est évident que les charcuteries sont très riches en sel, il faut se méfier des sels cachés contenus en excès dans nombre de plats cuisinés.

Ensuite, le pain et le riz blanc sont à remplacer au profit de pain et de riz complet préparés avec des ingrédients naturels et non transformés. En effet, les premiers, trop vite absorbés et digérés par l’organisme, créent un pic d’insuline dan le sang, ce qui déclenche un phénomène de stockage des graisses, en particulier dans la sangle abdominale.

Quant aux aliments frits : ils sont non seulement riches en graisses saturées mais leur digestion provoque des ballonnements. Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, pour limiter la casse, octroyez-vous une fois par semaine un filet de poisson blanc ou de blanc de volaille trempé dans de l’œuf puis dans la farine complète et revenus dans un peu d’huile d’olive !

S’ils sont bénéfiques pour la santé et s’intègrent parfaitement dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, certains aliments comme le chou, son cousin le chou-fleur, et tous les haricots sont « gazogènes » et donc sources de gonflements : limitez leur consommation et cuisez-les bien pour éviter leurs néfastes effets secondaires !

L’association du froid et la présence de lactose à l’origine de ballonnements et la présence de sucre – dont le lactose – le sucre du lait et d’autres sucres devraient vous conduire à éviter les crèmes glacées si vous souhaitez voir fondre votre ventre. En effet, ces sucres rapides font monter brusquement le taux d’insuline avec l’effet évoqué plus haut.

Pour éviter les ballonnements, évitez l’eau gazeuse ainsi que les sodas qui combinent les inconvénients de l’eau gazeuse et d’un taux important de sucres rapides.

Enfin, la mastication fréquente de chewing-gums peut conduire à une aérophagie chronique et à un ballonnement abdominal. Vous éviterez donc les plats en sauce, les préparations trop salées, les fritures, les boissons gazeuses, les pâtisseries et viennoiseries, l’alcool qui, seuls ou combinés, sont à l’origine de prises de poids éclair.

Quels aliments privilégier pour perdre du ventre ?

Ce qui est primordial pour retrouver rapidement un ventre plat, c’est de modifier ses habitudes alimentaires et de choisir alimentation saine et équilibrée. Mais quels sont donc ces aliments miracles qui satisfont notre métabolisme tout en fournissant peu de calories ?

A cet égard, il est important d’offrir la part du lion aux protéines. Ces nutriments (re)constructeurs que vous trouverez dans la viande – et ce de préférence dans la viande la moins calorique qui soit : la dinde – mais également dans les œufs et le poisson – surtout le poisson blanc comme le lieu, le cabillaud, le bar ou le colin.

Il ne faut jamais vous priver, aussi, abusez des légumes et des fruits en préférant les aliments cuits plus faciles à digérer et qui vous évitent de désagréables ballonnements.
Une autre des clés pour perdre rapidement du ventre est boire beaucoup d’eau plate – au moins 1,5 l/jour – du thé vert toute la journée et des infusions le soir.

Les lipides et les glucides sont indispensables mais il faudra néanmoins limiter leur consommation pour atteindre votre but ou tout au moins les choisir avec circonspection….

Oui aux féculents à index glycémique lents en quantité modérée – patates douces, riz ou pâtes complètes – et à un peu de matière grasse crue sur votre plat – huile d’olive ou noisette de beurre ; non en revanche aux sucres rapides et aux graisses cuites.

Une alimentation régulière où la volaille, les légumes verts cuits en grande quantité, les fruits avec une prédilection pour les pommes (un parfait coupe-faim), le poisson, les crudités en quantité modérée et le yaourt maigre devrait vous aider à trouver le chemin d’un ventre plat.

Il est aussi important de redonner au repas toute son importance. Les déjeuners sur le pouce sont donc à proscrire : offrez-vous une vraie pause de minimum 30 minutes pour manger tranquillement et si possible à table. De même, vous devez bannir le grignotage sans pour autant vous privez de goûter.

Un peu d’exercice !

En associant à ces prescriptions alimentaires une courte séance de dix minutes d’abdominaux chaque matin, une heure de piscine et/ou un footing hebdomadaire en fonction de vos disponibilités et/ou de vos goûts vous perdrez d’autant plus vite votre graisse abdominale, car plus votre ventre – votre corps – est musclé, plus – mathématiquement – il brûle sa graisse de réserve et vous aide donc à retrouver la sveltesse convoitée vitesse grand V !

Dans tous les cas, ne vous engagez jamais dans un voie trop drastique, intenable à terme mais procédez plutôt petit à petit en changeant une à une vos habitudes : une fois le pli pris, vous aurez du mal à vous en passer tandis que votre ventre gonflé et vos hanches trop rondes ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir grâce à ces quelques mesures alimentaires prescriptives et prohibitives.

Les différents régimes disponibles sur le marché sont rarement une panacée puisque l’idée de régime même recèle l’idée de frustration. Orientez vous vers un rééquilibrage alimentaire et vous perdrez vite de votre ventre ce qui est en trop !

La boîte à outils

Partagez :

Laisser un commentaire