87% des Français estimeraient avoir une mauvaise hygiène de vie

0

Manger moins sucré, moins gras, moins salé, faire du sport, dormir à heures régulières, ne pas boire d’alcool trop régulièrement, la plupart d’entre nous ont conscience des règles nutritionnelles à respecter pour manger équilibré et être en bonne santé. Pourtant, il semblerait qu’il y ait un fossé de la théorie à la pratique si l’on en croit les résultats d’une étude portant sur un panel de 11 000 personnes réalisée dans 11 pays européens différents. Il en ressortirait en effet que les Français ont, en général, une très mauvaise image de leur corps ainsi que de leurs habitudes.

Une population mécontente de son apparence et de sa ligne

L’étude a été réalisée courant 2014 par Herbalife et ses résultats viennent d’être publiés. On y apprend par exemple que 38% des Français s’estiment trop gros et imputent ce surpoids a de mauvaises habitudes alimentaires, notamment le fait de sauter le petit-déjeuner ou de se contenter d’un sandwich pour le repas de midi. Encore plus significatif, 70% des Français expliquent avoir déjà essayé d’améliorer leur hygiène de vie mais seulement la moitié d’entre eux déclarent avoir réussi dans cette entreprise. Les autres attribuent l’abandon de leurs efforts à un manque de budget, une limitée volonté, un manque de temps ainsi qu’un manque d’informations sur la qualité nutritionnelles des produits. Il est vrai que les facteurs financiers ont depuis longtemps été montrés du doigt dans la lutte contre le surpoids, les produits équilibrés comme les fruits et légumes pouvant coûter relativement cher. C’est sûrement pour cette raison que 60% des Français déclarent ne pas en consommer assez.

Soigner son apparence et soigner sa ligne : une préoccupation constante

S’ils sont mécontents de leur hygiène de vie, il ressort néanmoins de cette étude que les Français aiment le plus possible prendre soin d’eux. Plus de 80% des sondés expliquent par exemple acheter régulièrement des produits de beauté ou de soin pour la peau. 63% de la population aurait également conscience de l’impact de l’alimentation sur le physique. Reste donc à trouver le temps et le budget pour appliquer de bons principes pour vivre mieux.

La boîte à outils

Partagez :

Les commentaires sont fermés.